mardi 29 décembre 2009

My 2009 comics and drinks

I wanted to post one last thing for 2009 and I thought the inventory-best-of sort of post would be easy and appropriate... until I realized I might not have enough comics or drinks to make a Top Ten (yes, it's been a slow reading and drinking year). But then, I gathered all my memories and here it is...
Je voulais poster un dernier article pour 2009 et je pensais qu'un petit best-of serait à la fois approprié et facile. Je me suis ensuite rendu compte que le compte, justement, n'y serait peut être pas (je n'ai pas tant lu ni bu cette année). Mais en rassemblant tous mes souvenirs, j'y suis arrivé.

My Top Ten of comics and drinks of 2009
Mon Top 10 de BD et boissons pour 2009

Number 10 : Cairo & the Aviation

A violet cover and a violet cocktail

No, Cairo wasn't released this year but the list is about what I
read this year.
Speaking of lists, it was on my Amazon wishlist and I got it as a birthday present from my wife.
An unusual comic-book, a complete story with sepia art and colorful characters : a genie, an American expatriate, an Israeli soldier, a student, a journalist. All of them adventuring in... Cairo.
A mixed bag for me.
It doesn't rank higher because it sometimes feels cliché, kinda lacks originality in some parts yet some other moments are quite unique, using full potential of the comic-book medium.
Like the Aviation, original look and contents but lacks diversity and the "whoah" factor I'm looking for.
Cairo n'est pas sorti cette année mais la liste porte sur ce que j'ai lu cette année.
A propos de liste, ce livre était précisément sur ma liste idées cadeaux d'Amazon et ma femme me l'a offert pour mon anniversaire.
Un comic-book particulier, avec des illustrations en niveaux de gris mais une galerie de personnages hauts en couleurs : un génie, un américain, un soldat israélien, un étudiant et un journaliste dont on suit les aventures se déroulant... au Caire.
Au final, une lecture contrastée avec des passages parfois clichés et d'autres assez uniques.
A l'instar du cocktail Aviation (gin, crème de violette, marasquin, jus de citron), un look et des ingrédients originaux mais un résultat un peu trop monotone, manquant un peu de peps.

Number 9 : Zipang (1-4) & the Singapore Sling

Yes, they are both related to something asian. And yes, technically, Zipang is a manga.
I borrowed issues 1-4 from a fellow reader and that's quite good.
The story in a nuttshell : "The Final Countdown" movie, only in a manga, from the Japanese side and with a wider, long-term view.
I don't rate it higher cause I haven't read enough and the series is not finished (already more than 20 TPBs...). Also, I might not have the occasion to read more. Like the Singapore Sling, it's good stuff but were I to choose, there are always other stuff I like better.

A cocktail with a "sail" garnish kinda fits for a "naval" war story....

Les deux sont liés à l'asie et Zipang est même un manga, dont j'ai emprunté les 4 premiers volumes à un pote. En résumé : "Nimitz, retour vers l'enfer" version manga, vu côté japonais et avec une perspective élargie.
Je ne le note pas mieux car je n'en ai pas lu davantage et que la série n'est pas terminée (déjà d'une vingtaine de volumes). Je ne sais d'ailleurs pas si j'en lirai plus. Comme le Singapore Sling, c'est du bon mais à la réflexion, il y a d'autres choses qui me plaisent davantage.

Number 8 : 100 Bullets & the Old Fashioned

A green cover with a grinning Graves
but a series past its prime

A surprising low rating for what used to be my favorite series that ended this year. But I felt that past issue 50, things kinda went downhill. Still, they were good moments along the ride but I really wished the "Grand-Masterplan" foreshadowed during nearly all the series had existed. Instead, we got messy killings and random violence. Like a promising high-end spirit not really delivering the goods.
And why the Old fashioned? The bourbon makes it as american as you can get like 100 Bullets and the recipe is deceptively simple, yet a work of art, like Eduardo Risso's pencils. It's a good drink but I haven't had much in 2009 and I feel it might not really match my tastes anymore.
Assez surprenant de voir aussi mal classée ce qui fut une de mes séries fétiches et qui s'est terminée en 2009. Mais déjà depuis le numéro 50, je trouvais que ça se barrait en cacahuète. Il y a encore plein de bons moments mais j'aurais aimé que le grand plan machiavélique de Graves, longtemps sous-entendu, soit enfin dévoilé. Mais point du tout, le dénouement n'était quasiment que bruits et fureur. Frustrant. Comme une bonne bouteille ne tenant pas ses promesses.
Et le rapport avec le Old Fashioned ? Ce cocktail à base de bourbon a un côté américain aussi marqué que 100 Bullets et sa recette est simplissime en apparence mais demande une exécution stylée et soignée, comme le trait d'Eduardo Risso. C'est un bon cocktail mais j'en ai assez peu bu cette année et je crois qu'il ne correspond plus tout à fait à mes envies.

Number 7 : The Hunter & Lagavulin 16

His name is Parker but he's no wine taster
The adaptation of the Novel of Richard Stark (already translated to the silver screen as "Payback") by Darwyn Cooke : crime comics done the right way but with little if no surprise.
Lagavulin 16 : Islay Whisky done the right (and very best) way but maybe I know it too well for its own good.
The kinda "sure thing". Very well crafted, enjoyable but with that "been there, done that" feeling.
Quand Darwyn Cooke adapte le roman de Richard Stark (déjà adapté au cinéma sous le titre Payback avec Mel Gibson), cela donne un polar BD mené de main de maître mais sans grande surprise.
Lagavulin 16 ans d'âge :un whisky d'Islay de très grande tenue mais que je connais peut-être un peu trop.
Une valeur sûre mais manquant un peu de fantaisie. Un sentier un peu trop bien battu.

Number 6 : Brubaker's Daredevil & the Last Word

I've been a little disappointed with Ed Brubaker's latest outputs.
"Bad night", the last complete arc from "Criminal" was a good read, yet not so surprising. Another iteration of "fucked-up" from the start character/story. Incognito was kinda revisiting "Sleeper" territory, only from the other side and in another universe. On a more positive note, "the Sinners" arc from Criminal started strong (with the return of my favorite Criminal character : Tracy Lawless).
Yes, to the point : Bru's run on DD ended this year and it ended on a high note. But long time readers can be unforgiving and I feel the whole run might have been so better. It started perfectly with "The Devil in Cell-block D" then progressively lost steam until the great finish of "Return of the King". A master writer, some very good artists (Lark, Aja, Mann), a nearly "DMZ" status from Marvel events, this run had everything to be exceptional and being only good is kinda disappointing. The "Last Word" is equal parts of Chartreuse, Lime juice, Gin and Maraschino. It's good, balanced, nuanced... it only lacks focus and the extra-punch, like Matt Murdock in Brubaker's run.

Well, at least Bru introduced the funny Master Izo
Au moins, Brubaker aura introduit le rigolo Maître Izo

Les dernières productions d'Ed Brubaker m'ont un peu déçu. "Bad Night" le dernier arc complet de Criminal était bon sans plus. "Incognito" explorait un terrain... connu, celui de Sleeper, avec seulement l'inversion du point de vue (un ex-méchant chez les bons au lieu d'un agent infiltré chez les bad-guys) et un changement d'univers. En revanche, le dernier arc de Criminal en cours démarre très bien (et voit le retour de Tracy Lawless, mon personnage préféré de la série).
Mais revenons à notre démon : le run de Bru sur Daredevil s'est terminé au numéro 500, paru en août 2009 et de belle manière. Mais je pense que cela aurait pu être encore mieux car les promesses du "Diable dans le bloc D", première histoire du run, n'ont jamais été pleinement tenues. Pourtant, avec un scénariste d'un tel calibre, des desinateurs pas manchots et un statut le mettant à l'abri des gros évènements Marvel, il y avait tous les ingrédients pour sortir un run de légende. Le "Last Word" est un cocktail à parts égales de Gin, Chartreuse, Marasquin et citron vert. Plutôt bon, équilibré, nuancé mais manquant de gros point fort, de "concentration", tout comme Matt Murdock sous la plume de Brubaker.

Number 5 : Monster 1-6 & Rum Matusalem Gran Reserva Solera 15

Another manga I borrowed from another friend. I knew Urasawa "20th century boys" and enjoyed the ten or so first volumes but I felt it dragged too much in the end, like a scooby-doo story pretending to be serious. I haven't even read the final issues.
Monster is... better. It's almost as long as "20th..." but I feel I'll never get bored (though I'll have to read the remaining issues to check that).
Matusalem Gran Reserva was a birthday gift to the same friend I borrowed the manga. Really good sipping rum.
This series and this rum took years in the making but they're worth it.
Un autre manga emprunté à un autre pote. Je connaissais "20th century boys" du même auteur mais "Monster" m'accroche plus. La série est presque aussi longue mais me parait moins diluée. A confirmer lorsque j'aurais lu toute la série.
Le Matusalem était un cadeau d'anniv fait précisément au pote qui m'a prêté Monster. Un bon rhum de dégustation.
Une oeuvre et un spiritueux ayant nécessité plusieurs années de gestation mais qui valent le détour.

Number 4 : Desolation Jones & Merlot Red Wine

Both are an acquirred taste and have to be chosen among a plethoric offer.
Warren Ellis writes a lot of stuff, most of it is quite good or fun at least (Gravel is one of my guilty pleasure, it doesn't quite make the list because I can't remember when I exactly read it and don't own the paper issues or TPB because they're hard to find).
The choice for red wines is even wider, but you have to choose more carefully. This year, I've targeted Merlot based wine, like Saint Emilion Grand Cru and Pomerol.
Back to Desolation Jones : it's dark but beautifully rendered by JH Williams III with a "more than meet the eyes" vibe thanks to Ellis writing. Like a good bottle of red wine, rich and gorgeous but for mature readers/drinkers.
Les deux sont une affaire de goût et choisis parmi une production pléthorique.
Warren Ellis écrit beaucoup et souvent de la bonne came (Gravel est un de mes péchés mignons, le côté mage de combat bourrin me plait bien. Je ne le mets pas dans la liste car je ne situe plus trop quand je l'ai lu et je ne possède même pas les bouquins papiers car ils sont durs à trouver).
Il y a plus de vins rouges que de séries écrites par Ellis mais il faut les choisir avec clairvoyance. Cette année, je me suis intéressé aux vins à fort cépage Merlot comme le Pomerol et le Saint Emilion Grand Cru.
Pour parler de Desolation Jones ; noir c'est noir mais avec de superbes planches de JH Williams III et un scénar costaud du père Ellis. Belle robe, avec du corps mais très bien structuré, pour lecteurs/buveurs avertis.

Number 3 : Warlock - The Magus Saga & The Manhattan
A classic story-arc I had not read yet and a classic cocktail I know quite well but still enjoy a lot.
Jim Starlin deserves superlative titles like "Grandmaster of cosmic tales" or "Supreme Cosmic Storyteller". Or you can say he's good. But really good. The Magus Saga manages to deliver over the top scenes like Warlock and Thanos fighting 25 000 knights and other more introspective moments about life, death, destiny. It packs quite some punch(es) but can also be subtle and all in all it's quite versatile, like a Manhattan.
25 000 Black Knights ? Not enough!

Un classique des années 70 et un cocktail ultra-classique mais que j'apprécie toujours autant.
Jim Starlin est vraiment le pape des tragédies cosmiques. Plus galactique que Cristiano Ronaldo. Ou simplement bon. Voire très bon. La Saga du Magus comporte des batailles de fous furieux comme celle opposant Warlock et Thanos à 25 000 chevaliers et des moments d'introspection sur la vie, l'amour, la mort. Frappant à plusieurs niveaux et à multiples facettes, comme le Manhattan.

Alien philosophy can be depressing
La philo extra-terrestre peut être déprimante

Number 2 : Scalped & Rum Nation Demarara 14

Dash Bad Horse, our main "hero"

Scalped is a series about noir tales with red-skin anti-heroes.
This year we were treated with "High lonesome" and "The Gnawing" (last chapter to come in January) and I can't stop being surprised to read Jason Aaron tales about soooo-flawed, and dark, and desperate characters and find them so compelling.
Demarara 14 is aged rum. Only, made in Guyana from demerara sugar molasses. And bottled in England. And freakingly good.
Simple things very well done but with a hard to define "plus".
Scalepd, c'est un roman noir chez les peaux rouges.
Cette année, nous avons eu droit à deux arcs somptueux : "High Lonesome" et "The Gnawing" (qui se terminera en janvier 2010) et je ne me lasse pas constater que Jason Aaron écrit sur des types terrrrriblement dérangés, pleins de défauts, désespérants et désespérés mais pourtant si touchants.
Le Demerara 14 est un rhum vieux. Venant de Guyane et à base de sucre demerara. Et embouteillé en Angleterre. Et terriblement bon.
Des choses simples mais avec un plus presque indéfinissable.

Number 1 : Wildcats v2 by Joe Casey/Sean Phillips & The Mai Tai
It's been years it's been released and actually I already had 2 TPBs of vol 3 but had only scarcely read vol2. I ordered the 3 TPBs in the first half of 2009 and I re-read them a few days ago.
This book was clever. Packed with ideas but not forgetting the fun. Shape-shifting from world control plot to metahuman serial killer investigation to corporate intrigue. With cyborgs, alien hybrids and deadly female assassins. Starring an over-powered android who wants to change the world and a former super black-ops obsessed with platinum blondes.
The Mai Tai is a great drink. Very strong but flavourfull and allowing many different takes.
I felt the series and the drink deserved each other... and the first place of this Top Ten.

Cool heroes for a smart comic.

Wildcats, la 2ème série, est sorti il y a des années et j'avais déjà lu la v3 de la série... mais pour la v2, je ne connaissais que quelques épisodes. J'ai commandé les 3 paperbacks au premier semestre et les ai relus récemment. Cette série était géniale. Pleine d'inventivité sans oublier d'être fun. Passant du complot pour le sort du monde à une enquête sur un super serial killer puis à des manoeuvres militaro-industrielles. Parsemée de cyborgs, de femmes fatales, d'hybrides extra-terrestres? Avec en haut de l'affiche un androïde surpuissant qui veut changer le monde et un ancien des forces super-spéciales avec une obsession pour les blondes platines.
Le Mai Tai est un grand cocktail. Très fort mais plein de saveurs et permettant moult variations.
Wildcats et le Mai Tai se correspondent plutôt bien et méritent bien la première place de ce classement.

I'll leave the last words to Jack Marlowe. / Je laisserai le dernier mot à Jack Marlowe.

Catégorie : Blogging_Cocktails
Catégorie : Blogging_Comics

samedi 21 novembre 2009

Mai Tai Without Fear N°1

It's been a while I hadn't posted on the blog.
Also, it's been a while I wanted to try a Daredevil variation of the Mai Tai.
The Mai Tai... currently my favourite cocktail, on par with the Manhattan.
The problem with the variations I tried in the past was that most of the time they were too sweet.
But a true Daredevil fan never gives up, so I bring you : the Mai Tai Without Fear!
To make it "Without Fear", I was inspired by "Bitter heavy" cocktails like the "Stormy Mai Tai" and I went with not one but two bitters in large doses. Also, I switched Orange Curacao with Red Curacao.
Ca faisait un moment que je n'avais posté d'article ici.
Et ça faisait aussi un moment que je voulais essayer une variante du Mai Tai version Daredevil.
Le Mai Tai est en ce moment mon cocktail préféré (à égalité avec le Manhattan).
Le souci, c'est que mes essais précédents m'avaient souvent paru trop sucrés.
Mais un fan de DD n'abandonne jamais, voici donc le Mai Tai sans peur!
Pour mériter ce titre, il s'inspire de cocktails fortement dosés en bitters mais avec deux sortes de bitters et du curacao rouge à la place de l'habituel curacao orange.

The usual crew and some new guests
Ingrédients habituels plus quelques invités

Here's the recipe / la recette :
- 1 oz good rum / 3 cl de rhum
I went with Appleton Estate 12 which is supposed to be a very good mixing rum
/ d'après certains spécialistes, l'Appleton Estate 12 est de l'or en barre
- 1 oz lime juice / 3 cl de jus de citron vert
- 1/2 oz Cartron Rubis Curacao / 1,5 cl de Curacao Rubis Joseph Cartron
(I tasted on it's own, it's delicious, refine and not as chemical as some other curacaos... / je l'ai testé nature, il est excellent, sans goût chimique comme certain curacaos)
- 1/2 oz orgeat syrup / 1,5 cl de sirop d'orgeat
- 1/4 oz simple syrup / 0,75 cl de sirop de sucre de canne
- 1/2 oz angostura bitter / 1,5 cl d'angostura bitter
- 1/2 oz Peychaud's bitter (add more red to your cocktail) / 1,5 cl de Peychaud bitter (pour encore plus de rouge)
Shake and strain over crushed iced in double rocks glass.
Shaker et filtrer sur de la glace pilée dans un verre rocks double.
Garnish : orange peel, cherry
Déco : zeste d'orange, cerise

A great red color/un très beau rouge

Tasting notes : a complex drink where the angostura dominates but also leaves room for the rum to express itself. Peychaud is in the background but you can feel it somewhere. Syrups and curacao don't really make them noticed but surely counterblance the bitterness.
I might try this again with Peychaud only, for a more rummy drink and a brighter red.
Notes de dégustation : un cocktail complexe, où l'angostura domine tout en laissant le rhum s'exprimer. Le Peychaud reste en arrière plan tandis que le curacao et les sirops sont très discrets mais contrebalancent sûrement l'amertume des bitters.
A rééessayer avec seulement le Peychaud, pour laisser le rhum s'exprimer davantage et pour une teinte de rouge encore plus vive.

Catégorie : Blogging_Cocktails
Catégorie : Blogging_Comics

dimanche 11 octobre 2009

Daredevil & Black Widow

I said it before and I'll say it again : the Black Widow is my favorite female character from Daredevil's supporting cast. So, the least I can do is picturing her with old hornhead, from time to time.
Je l'ai dit et je le répète : la Veuve Noire est mon personnage féminin préféré parmi la galerie de persos de DD.
C'est pourquoi je me dois de la faire figurer de temps en temps sur mes dessins de DD.

In black and white : running in the street

In colors : dancing in the air

Catégorie : Blogging_Comics

samedi 26 septembre 2009

A long long time ago

ROM Spaceknight was a hero of my childhood. So I was very glad to contribute to Spacenite 2.
ROM, chevalier de l'espace, faisait partie de mes lectures d'enfance (dans le magazine Strange). Alors, c'est avec plaisir que j'ai envoyé un dessin pour Spacenite 2.

Steranko-like covers are fun to do
La composition rend aussi hommage à Steranko

Catégorie : Blogging_Comics

dimanche 13 septembre 2009

Red Crow

A quick Scalped fanart.
Un fanart rapide sur la série Scalped.

Catégorie : Blogging_Comics

jeudi 10 septembre 2009

The Devil's Deal

What if Matt Murdock had never been blinded by radioactive garbage ?
He might never avenge his father's death... until he meets Agent Graves !
Can you imagine a crossover between Daredevil and 100 Bullets ?
That would be some noir comics !

Et si Matt Murdock n'avait pas été rendu aveugle par des déchets radioactifs ?
Il n'aurait pas pu venger la mort de son père... avant de rencontrer l'Agent Graves!
Imaginez un crossover entre Daredevil et 100 Bullets... ce serait de la balle!

Here's a little fanart picturing the concept and homaging Dave Johnson's style.
Voilà un p'tit dessin sur le concept, dans le style de Dave Johnson.

Catégorie : Blogging_Comics

lundi 7 septembre 2009

Swan Dive recolored

(Not so) old drawing. New colors. Same Daredevil.
Un (pas si) vieux dessin. De nouvelles couleurs. Toujours le même DD.

Catégorie : Blogging_Comics

dimanche 16 août 2009

Scenes of Dark Knight Returns

It's been about a year that the Dark Knight movie 's been out. It was good. But nowhere near good as "The Dark Knight Returns", my favourite Batman book.
Cela fait un an que le film Dark Knight est sorti.
Il était bon. Mais pas aussi bon que "The Dark Knight Returns", mon bat-bouquin favori.

TDKR is a violent yet clever tale masterfully told by Frank Miller (+Klaus Janson & Lynn Varley). The story : at age 50 (approx), after ten years of retirement, Bruce Wayne takes back the mantle of the Bat to clean Gotham City.
TDKR est un récit violent mais intelligent, raconté de main de maître par Frank Miller (avec Klaus Janson à l'encrage et Lynn Varley aux couleurs).
Résumé : à la cinquantaine, après dix ans de retraite, Bruce Wayne rempile comme Batman pour nettoyer Gotham City.

I've read this book times and times again. I can snap-quote some passages as I know them by heart.
J'ai lu ce livre des tonnes de fois. Je peux réciter des passages entiers tellement je les connais par coeur.

Rather than a detailed review or in-depth analysis, I decided to revisit four scenes with a fan-art drawing, each scene being taken from a different chapter of the book (warning, spoilers!).
Plutôt qu'une critique détaillée, j'ai décidé de revisiter ce monument à travers des fanarts de certaines scènes (une de chaque chapitre).

The Dark Knight Returns
At the end of chapter one, Batman confronts Harvey Dent, who had his face surgically remade and was supposedly reformed from his criminal life as Two-Face. But deep inside, he remained a twisted villain, he couldn't give up his true nature, as Bruce Wayne can't stop being a Batman.
A la fin du premier chapitre, Batman se confronte à Harvey Dent, dont le visage avait été refait et qui était supposément réhabilité. Mais à l'intérieur, il demeurait mauvais, ne pouvant vaincre sa nature profonde, tout comme Bruce Wayne ne peut arrêter d'être Batman.

Je vois... un reflet, Harvey.

The Dark Knight Triumphant
Chapter two is about Batman fighting the gang of the Mutants, symbols of the new generation of criminals. After having their leader cleaning his clock, Bats calls for a revenge in the mud. This time, rather than relying purely on brute force, he carefully and patiently takes the Mutant leader apart (taking his sight, then arms away, finishing with his legs). It's a fantastic scene as we can feel his opponent is really dangerous but still, Batman manages to stay in control... That feeling is in great parts conveyed through the inner monologue of Batman. His victory will cause the Mutants to disband, some of them becoming the Sons of Batman and turning into vigilantes.
Le chapitre deux est consacré à la lutte de Batman contre le gang des mutants, symbole de la nouvelle génération de criminels infestant Gotham City. Après s'être fait dérouillé par leur chef, Batman organise une revanche dans la boue. Plutôt que d'user de force brute, il met patiemment son adversaire hors de combat (en l'aveuglant, lui paralysant les membres un à un). C'est une scène remarquablement bien faite puisqu'on sent la dangerosité de l'adversaire mais aussi que Batman garde le contrôle de la situation. cela est en grande partie véhiculé par le monologue de Batman.
Sa victoire aura pour conséquence la dissolution du gang des mutants, certains se reconvertissant en justiciers, les fils de Batman.

Lui donner juste le bon genre d'entaille au dessus des yeux.
Le genre qui saigne...

Hunt the Dark Knight
The end of the third chapter sees the final duel between Batman and the Joker, at an amusement park, in theTunnel of Love (!). Stabbed several times, Batman goes for an extreme measure and twisted the Joker's neck, stopping just before killing him. But the Joker being crazy, he manages to finish the job, commiting suicide and leaving all the blame to Batman. Before that final scene, we also get glimpses of Batman remorse about the Joker, remembering all the people he (Batman) has murdered by letting the Joker live. It's a great chapter as the Joker was in a sort of cathatonic state before Batman came back. This chapter raises all kind of questions about Batman's moral ambiguity (Does he create the evil he fights ? Should he use lethal force ?)
La fin du chapitre trois nous livre le duel final entre Batman et le Joker, dans un parc d'attractions, dans le tunnel de l'amour (!). Ayant reçu plusieurs coups de couteau, Batman se résoud à tordre le cou au Joker, s'arrêtant tout juste avant de le tuer. Mais, en bon cinglé, le Joker se finit lui-même afin que la réputation de Batman devienne celle d'un assassin.
Avant ce grand final, nous avons droit à des bribes de pensées de Batman, examinant sa relation avec le Joker, contemplant "toutes les personnes qu'il (Batman) a tuées, en le laissant vivre".
C'est un chapitre très fort, puisque le Joker était dans un état cathatonique avant le retour de Batman. Les questions sur l'ambiguïté morale de la chauve souris sont posées : Est-il à l'origine du mal qu'il combat ? Doit-il tuer ?

Son cou devra faire l'affaire...

The Dark Knight Falls
The fourth and final chapter sets up a fight between Batman and... Superman! Controlled by the US government, Supes has to stop Bats, who's acting as total outlaw as, in this continuum, the USA have banned vigilantes for years... Batman uses an armor in order to stand a chance, face to the outstanding powers of Superman. Bruce almost beats Clark (with a little help of Green Arrow and kryptonite) but finally falls. The last page tells us he faked his death and has started to train a small group of ex-thugs to fight the establishment ("in a world plagued by worse than thieves and murderers").
Le quatrième et dernier chapitre met face à face Batman et... Superman ! Contrôlé par le gouvernement, Sup doit stopper Batounet, qui est hors-la-loi puisque dans ce récit, les USA ont banni les justiciers depuis des années.
Equipé d'une armure pour se donner une chance face aux incroyables pouvoirs de Superman, Bruce arrive presque à vaincre Clark (grâce à Green Arrow et une flêche à la Kryptonite) mais succombe finalement.
La dernière page nous montre que sa mort a été mise en scène et qu'il a commencé à entraîné un groupe de jeunes pour combattre les pouvoirs en place ("dans un monde miné par pire que des voleurs et des meurtriers").

Il est plus que temps que tu apprennes ce que signifie...
... être un homme.

Enjoy the trip? It's only a hundredth of the fun this book packs. Go read it if you haven't!
Ca vous a plus ? Ce n'est qu'un centième du fun contenu dans ce bouquin. Lisez-le, si vous ne l'avez pas encore fait!

Catégorie : Blogging_Comics

vendredi 14 août 2009

Daredevil Nightwatch

The layout is based on a drawing of "The Fox" by Alex Toth.
The DD itself is heavily influenced by JRJR's style during his run with Nocenti.
Inks on 17 x 11 Bristol Board.

La composition est basée sur celle d'un dessin d'Alex Toth.
Le DD a une forte influence de John Romita JR (période Nocenti).
Fait à l'encre sur un bristol A3.

Coloured version / la même en couleurs :

Bonus warm-up sketch / dessin d'échauffement avant de m'attaquer à l'encrage.

Catégorie : Blogging_Comics

samedi 8 août 2009

More alternate costumes and powers

This post is the third in my exploration of alternate Daredevil costumes. (If you missed them, see part 1 and 2).
Cet article est le troisième dans mon exploration des costumes alternatifs de Daredevil (les précédents sont ici et).

What if DD had his costume redesigned by the Black Panther?
Well, he would be more "Dark Devil" than Daredevil...
Et si DD demandait à la Panthère Noire de redessiner son costume ?
Ca lui ferait un look plus sombre...
Once more, a JRJR inspired pose
Et une pose de plus piquée à John Romita JR

What if DD had studied mystical arts instead of martial arts?
He might have become the Sorcerer Supreme... Doctor Devil? (not the best name for a good guy...)
Et si DD avait étudié les arts mystiques plutôt que les arts martiaux ?
Il aurait pu devenir le Sorcier Suprême... Docteur Devil ? (hmm, pas terrible pour un "gentil")
Derivative from the most superheroic costume of Doc Strange
Modification du costume le plus "superhéroïque" de Docteur Strange

What if DD had become Herald of Galactus?
Matt would sacrifice his humanity to save the Earth. With supersenses boosted by the Power Cosmic, he'd probe the infinity to find lifeless planets to feed Galactus.
Et si DD était devenu hérault de Galactus ?
Il aurait sacrifié son humanité pour sauver la Terre. Avec ses super-sens démultipliés par le pouvoir cosmique, il sonderait l'infini pour trouver des planètes sans forme de vie pour nourrir Galactus.
From an Adam Warlock statue
Pose tirée d'une statue d'Adam Warlock

What if DD had bonded with a symbiote?
Et si DD avait fusionné avec un symbiote ?
A Grendel-like mask
Le masque fait penser à Grendel...

After all those costumes drawings, I'm gonna take a pause. But I'll get back to this someday, I even have a list of unexploited ideas...
Après tous ces dessins de costumes, je vais faire une pause. Mais j'y reviendrais certainement, j'ai même une liste d'idées encore inexploitées.

Catégorie : Blogging_Comics

vendredi 7 août 2009

Around (comic) books - Autour d'un livre

J'ai été tagué par Matt Murdock afin de répondre à un petit questionnaire sur les livres.
I've been tagged by Matt Murdock to give my take to a little interview about books.

Pourquoi refuser cette politesse à un fidèle lecteur ;-)
I couldn't refuse this to a faithfull reader of this blog!

- Plutôt corne ou marque-page ? / Turning down the corner of the page or using a bookmark?
Je trouve le masque de Daredevil mieux avec des cornes qu'avec des marque-pages.
Mais sinon, j'offre parfois des marque-pages customisés avec mes dessins.
Je n'utilise rien pour repérer l'endroit où reprendre ma lecture, je n'en ai pas trop besoin...
My pun doesn't translate very well, so let's pass this one. I sometimes give customized bookmarks with my drawings. I don't use them, though...

- As-tu déjà reçu un livre en cadeau ? / Ever received a book as a gift ?
Oui, forcément. Mon hobby des comics est bien connu de mes potes. Après, un livre bien choisi, c'est assez rare. J'ai tendance à déjà avoir les titres qui me bottent. Mais parfois, c'est une bonne pioche.
Sure. My passion for comic-books is well known from my friends. But good picks have been rare. I tend to already have the books I like. Sometimes though, a gift-book can make for a good reading.

- Lis-tu dans ton bain ? / Do you read in your bath ?
Je ne prends que des douches.
I only take showers.

- As-tu déjà pensé à écrire un livre ? / Ever considered writing a book ?
Pas un bouquin mais une courte BD, j'ai un projet en stand-by.
A book ? No way. A serialized story ? For sure (I have a project on the backburner).

- Que penses-tu des séries en plusieurs tomes ? / What do you think of multipart series ?
Etant lecteur de comics, je suis plutôt habitué à la mention "à suivre". Je déplore toutefois la décompression des histoires qui sévit depuis une dizaine d'années. Prendre le temps de raconter une bonne histoire sur plusieurs volumes, ok. Délayer un scénario de timbre poste sur 10 albums, c'est un peu de l'arnaque.
Being a comic-book-reader, I'm quite used to "to be continued" stories. What's annoying is the general trend of decompressed storytelling. Taking time to tell a good story is one thing, wasting pages to stretch a thin plot is another.

- As-tu un Livre Culte ? / A favorite book ?
Pas un seul en particulier mais pas mal de bouquins clefs dans mon existence, dont certains passages ou citations sont longtemps restés en moi.
I don't have just one favorite but quite a bunch, some pages or quotes definitely made their mark on my mind.

- Aimes-tu relire ? / Do you re-read ?
Plutôt. Mais j'ai du mal à relire intégralement. Je file souvent vers mes passages préférés.
Sure. But I can't re-read whole books. I'd rather focus on my favorite parts.

- Rencontrer ou pas les auteurs des livres que l'on a aimés ? / Would you like to meet the authors of your favorite books?
Ca ne me tente pas plus que ça. Un bouquin peut être génial et son auteur imbuvable.
Not really. The book and the person can be quite different.

- Aimes-tu parler de tes lectures ? / Do you like talking about your readings ?
Quand j'étais adolescent, je voulais partager ma passion des comics avec d'autres. Mais les gens ne "voyaient" jamais vraiment les mêmes choses que moi. Plus tard, en rencontrant d'autres fans de comics, je me suis aperçu que même en lisant les mêmes bouquins, on ne recherchait pas toujours la même chose. Depuis, je poste parfois des critiques sur Amazon, et je donne deux-trois suggestions à des potes bédéphiles mais je fais assez peu de "prosélytisme" pour les comics.
When I was a teen, I wanted to share my passion about comics with others. But people never seemed to see the greatness of comics. Later, meeting other fans, I realized that, though reading the same books, we were not looking at the same things. Since, I've posted a few reviews on Amazon, and sometimes suggest readings for friends, that's all.

- Comment choisis-tu tes livres ? / How do you pick your books ?
Selon les auteurs et les personnages. Je ne suis pas un inconditionnel, il faut un bon équilibre. Cela dit, je prends parfois une BD juste pour les dessins. Mes univers de prédilection sont bien sûr les super-héros et les polars mais j'apprécie aussi les uchronies, le médiéval fantastique...
Depending on the authors and the chars. I'm no loyal follower of any, it's got to be balanced. Though, I've bought books just for the nice pictures. My favorite universes are superheroes and noir but I can also enjoy heroic-fantasy or uchronies.

- Une lecture inavouable ? / Any guilty reading ?

- Des endroits préférés pour lire ? / Favorites places to read ?
Enfant, j'adorais ramener mes comics dans ma chambre et les lire à plat ventre sur le lit.
Maintenant, je préfère me caler dans un fauteuil.
As a kid, I brought my comics in my room to read them laying on my bed.
Now, I just prefer to sit in a comfortable chair.

- Lire et manger ? / Reading while eating ?
Je faisais ça dans mes jeunes années, quand je rentrais de l'école pour midi. Je gagnais du temps (mais j'ai parfois taché des Strange).
I used to do it as a kid, at lunch. (I won some time and spots on pages)

- Livres empruntés ou Livres achetés ? / Borrow or buy ?
Emprunter pour essayer de nouvelles choses, c'est bien. Mais si j'aime le bouquin, je l'achèterai.
Borrow to try new things, that's ok. But if I like it, I'll buy it.

- As-tu déjà abandonné la lecture d'un livre ? / Ever not finishing a book ?
Oui, je n'ai toujours pas fini A la recherche du temps perdu de Proust... (j'en suis quelque part dans le tome 3).
Still have to finish In search of lost time by Proust.

- Tu tagues qui ? / Tagging anyone ?

- Pourquoi ? / Why ?
S'ils lisent ce blog, qu'ils en assument les conséquences :-)
If they read this blog, they have to face the consequences.

Catégorie : Blogging_Comics

mercredi 5 août 2009

Alternate costumes... and powers!

I'm continuing my exploration from Daredevil alternate costumes, mixing DD with other Marvel U characters...
Je poursuis mon exploration créative des DD alternatifs, en hybridant Daredevil avec d'autres personnages Marvel...

What if Matt had not been hit by radioactive garbage? but bitten by a radioactive spider instead? (hey, this guy really would have bad karma through all the multiverse...)
Et si Matt n'avait pas été rendu aveugle par des déchets radioactifs mais... mordu par un araignée radioactive ? (je sais, faudrait être sacrément poissard à travers tout le multivers...)
Posed borrowed from an early Spiderman by JRJR
Pose empruntée à un Spidey de John Romita JR (dans ses premières années)

What if Matt had befriended with Tony Stark? Someday, he might have received a metal suit. (Beware of Tony's gifts, Spidey had a bad experience in "Civil War").
Et si Matt avait sympathisé avec Tony Stark ? Il aurait un jour pu récupérer une armure rouge et or... (quoiqu'il vaut mieux se méfier des cadeaux de Tony, Spiderman en a fait l'amère expérience dans le crossover Civil War).
Strongly inspired by a John Byrne page from West coast Avengers
Très inspiré d'un Iron man de Byrne dans un numéro des "Vengeurs de la Côte Ouest"

What if Matt had searched for another Master after Stick had left him? He might have met Orson Randall and would have trained to become... the Red Dragon!
Et si Matt avait cherché un autre maître pour remplacer Stick? Il aurait pu rencontrer Orson Randall et s'entraîner pour devenir... le Dragon rouge !
Based on the modern Iron Fist costume.
Basé sur le costume moderne d'Iron Fist

What if Matt had made a deal with the Devil to avenge his father ? He might have been possessed and become the Demon Rider!
Et si Matt avait fait un pacte avec le diable pour venger son père ? Il aurait pu se retrouver possédé et devenir... le Cavalier Démoniaque !
For the one on the moto, I've copied a pose from a Ghost Rider statue.
Pour celui sur la moto, j'ai copié la pose d'une statue de Ghost Rider...

You know what? I still have more ideas for alternate costumes! Check back in a few days!
Et ce n'est pas fini! Je pense reposter d'autres dessins dans quelques jours !

Catégorie : Blogging_Comics

samedi 1 août 2009

Alternate costumes

After drawing three different costumes of Daredevil, I decided to explore alternate ones.
Après avoir dessiné Daredevil dans ses trois costumes, j'ai décidé d'explorer quelques variantes.

What if DD had joined the Fantastic Four ?
Well, DD being a street level hero, he'd probably have felt out of place in the Negative Zone or facing Galactus! But... he'd get to wear a costume made with "unstable molecules" (and Reed Richards would probably upgrade his billy-club in a "ultimate multi-modal striking device", or something like that...)
Et si DD avait rejoint les 4 fantastiques ?
En tant que héros urbain, il n'aurait sans doute pas été dans son élément dans la Zone négative ou face à Galactus ! Mais... il aurait pu porter un des fameux uniformes en "molécules instables" (et Red Richards lui aurait certainement trafiqué son lasso-canne pour en faire un "méga module d'impacts variables" ou quelque chose d'approchant...)
Here, a heavy influence of Byrne's FF
Un dessin très influencé par les FF de John Byrne

What if DD had joined the original X-Men ?
Well, DD not being a mutant, he'd mean Cerebro would have made a big mistake... But the uniform of the X-Men might have fit DD very well (would Matt have fallen for Jean Grey ?).
Et si DD avait rejoint les X-Men originaux ?
N'étant pas un mutant, il aurait fallu une grossière erreur de Cerebro... mais l'uniforme des protégés du Professeur Xavier aurait pu lui aller (Matt serait-il aussi tombé amoureux de Jean Grey ?)
Almost as good as the yellow costume (or as bad)
Presqu'aussi bien que le costume jaune (ou aussi moche)

What if DD had joined the X-Men... in the 90s ?
He'd have kicked Gambit's ass.
Et si DD avait rejoint les X-Men dans les années 90?
Il aurait dégommé Gambit.
You can put this on quickly and then take your time to clip all the buttons
Le plus long, c'est de fixer toutes les attaches

What if DD had replaced Captain America ? Daredevil can't wear the colors, he doesn't see them. But Cap's garb would totally suit DD for extensive street fighting sequences in Hell's Kitchen.
Et si DD avait remplacé Captain America ?
Daredevil ne porterait sans doute pas les couleurs, il ne peut pas les distinguer... Mais l'attirail de Cap lui irait très bien pour de longues séances de baston dans les rues de Hell's Kitchen.
Ready for crowd-control
Elle est où la manif ?

Catégorie : Blogging_Comics

jeudi 30 juillet 2009

Advanced birthday gift : Daredevil commission

This year, I decided to treat myself with a commissioned drawing of DD. Early in July, I came across a DD-pic by Marc Laming, a free-lance artist who's worked for DC. After checking his rates were in my budget range, I asked him for : "Daredevil moving over NYC rooftops, with one or several water towers in the BG"
Cette année, je me suis fait plaisir en commandant une "commission" de Daredevil. Début juillet, je suis tombé sur une illustration de DD par Marc Laming, un dessinateur free-lance qui a entre autres bossé pour DC.
Après m'être assurée que ses tarifs étaient jouables pour moi, je lui ai demandé un "Daredevil sur les toits de New York, avec des châteaux d'eau en arrière plan".

First, he submitted this rough/Il m'a envoyé un brouillon :
I didn't expect a landscape format but the pose worked well. I was only concerned DD wouldn't pop up well in BW (Marc used red in the rough just for fun) and asked for a black sky.
Je ne m'attendais pas à un format paysage mais la pose fonctionnait bien. Je trouvais juste que DD ne ressortirait peut-être pas assez en noir et blanc (le rouge ne serait pas utilisé sur la version définitive) et j'ai demandé un ciel noir.

Then, another rough was submitted and green-lit / Je reçus un second brouillon qui fut approuvé.

And today I just received the final piece/J'ai reçu le dessin aujourd'hui :

Certainly a good piece to start a collection! / Un joli dessin pour commencer une collection !

Catégorie : Blogging_Comics

lundi 27 juillet 2009

Daredevil's costumes

Recently, a friend borrowed my TPB of Daredevil : Yellow and I flipped through it. It made me want to draw a yellow DD. So that's what I did. Then I went for a red costume. And a "black armor" costume. And all three are gathered in the image below...
Dernièrement, j'ai prêté le TP de Daredevil : Jaune à un pote et en le feuilletant, j'ai eu envie de dessiner le costume jaune. Et c'est ce que j'ai fait. Et puis j'ai dessiné le rouge et le noir aussi. Et voilà les trois ensemble sur l'image ci-dessous...

Catégorie : Blogging_Comics

mardi 7 juillet 2009

Jeet Kune Draw

"The way of the intercepting pencil" / "Le crayon de l'interception"

Jeet Kune Do is a martial art created by Bruce Lee, not based on a unique style but rather on adaptation and constant evolution.
Le Jeet Kune Do est un art martial créé par Bruce Lee, qui ne prône pas un style unique et figé mais plutôt une adaptation, une évolution permanente.

When you're a comic-fan, you can tell who penciled a panel just by looking at it. Because you're a kind of geek, sure, but also because each artist has his own style : a way to draw a nose or lips, a shading technique, the use or thick or fine lines...
Un fan de comics peut reconnaître un dessinateur en regardant une seule case.
Parce que c'est un fan, mais aussi parce que chaque artiste a un style : une façon de dessiner les nez ou les lèvres, de rendre les ombres, un trait plus ou moins épais...

When you're an amateur artist, one of the hardest thing is to find your style. I'm past my thirties and I haven't found mine, yet.
One day, I might try to ape Eduardo Risso, the next, I'll mimic JR JR. The result might turn ok but too often "style-less".
Trouver son style est une sorte de mini-graal pour tout dessinateur amateur. A trente ans passés, je n'ai toujours pas trouvé le mien. Un jour, j'essaye de faire du Risso et le jour suivant, je singe John Romita JR.
Le résultat peut être correct mais trop souvent dénué de style.

See a recent Black Widow / Daredevil I did / Voici un dessin récent de la Veuve Noire et DD :

But one of the cool points of not having a style, is you can always try new things. Your art can't get stale (as long as you're practicing and trying to improve yourself).
Mais un des avantages du manque de style, c'est la recherche d'un style et le travail d'expérimentation, les essais que ce la permet. Votre dessin ne se sclérose pas (tant que vous vous entrainez et que vous cherchez à vous améliorer...).

Lately, I quite enjoyed the works of "Batman and Robin" 's artist : Frank Quitely. His style has a more delicate linework than my usual influences.
Dernièrement, j'ai bien aimé le travail de Frank Quitely sur "Batman et Robin".
Il a un trait plus fin que mes influences habituelles.

I did a dynamic duo / Voici un fanart de Batman et Robin :

And of course, a man without fear / et bien sûr, un homme sans peur !

Catégorie : Blogging_Comics
Catégorie : Blogging_Misc